Les techniques associées

La Rose des vents et le miroir

Exemple

rose des vents.png

La technique de la Rose des vents n’est autre qu’un système d’orientation numéroté qui veut que l’on entre par le premier chiffre (ici le 5) et que l’on sorte par le dernier chiffre (ici le 3). Les chiffres intermédiaires (ici le 7 et le 1) représentent des voies ou routes existantes mais qui ne sont pas empruntées.
La rose des vents miroir est la même technique mais elle est signalée par le numéro de la case en position inversée (miroir), il est donc impératif de remettre le contenu de la case dans le bon sens (ici passer de 3175 à 5713).

rose des vents 2

En boule-flèche traditionnel cela donne les deux cases ci-dessus.

Les quatre case numérotées 13 de cet exemple, bien que d’apparences totalement différentes sont pourtant rigoureusement identiques en terme de direction à prendre sur la route.


Le Fléché allemand et le miroir

Exemple 1

Fleché allemand miroir 1

La case 5, à gauche, représente un fléché allemand classique avec 3 séquences successives.

La case 5, à droite, représente le même fléché allemand mais en position miroir signifiée par le numéro de la case inversé (miroir). Seul le numéro de la case en position inversée vous indique la nature du fléché allemand

Exemple 2

Fleché allemand miroir 2

La case 6, à gauche, représente une autre possibilité de fléché allemand avec le numéro de la case dans sa position habituelle et un panneau STOP (ou toute autre indication)  dans cette situation sur le terrain.

La case 6, à droite représente le même fléché allemand mais en situation miroir bien que son numéro soit placé normalement. Seul le panneau en position miroir vous indique la nature du fléché allemand. Ces deux cases 6 sont rigoureusement les mêmes quant à la direction que vous devez prendre.


Case miroir  –  situation miroir

Petit à petit la 3 ème Route des éoliennes s’approche, nous en profitons pour aborder un aspect technique qui pourrait se trouver dans le prochain roadbook de l’épreuve. Il s’agit de la case « miroir » et de la situation « miroir »

exemple1

Prenons cette case qui représente un T à gauche en boule-flèche simple, elle porte le numéro 16 et vous invite à tourner à gauche au prochain changement de direction.

exemple3

Passons maintenant à cette case qui semble différente de la précédente, cependant le numéro 16 se situe à gauche, il est inversé en position miroir et le T vous propose d’aller à droite. Il s’agit d’une case « miroir », vous devez donc tourner à gauche comme à la première case. Vous n’avez aucune autre possibilité de le savoir si ce n’est le numéro de case inversé.

exemple4

Imaginons maintenant que vous trouviez cette case sur votre roadbook et que sur le terrain au moment de tourner à droite vous ne trouviez pas ce panneau sur le bord droit de la chaussée mais qu’il soit sur la gauche, sur le tronçon opposé de la route (ci-dessous en pointillés). Vous seriez donc dans une situation « miroir » bien que le numéro de la case soit positionné normalement, en bas à droite. Seule l’indication supplémentaire de la case (le panneau) doit vous alerter en le cherchant sur le terrain. C’est donc la situation sur le terrain qui doit vous orienter, c’est le terrain qui prime.

exemple5

exemple2

La direction à prendre est donc bien celle-ci avec le panneau et la route réellement dans cette position sur le terrain.

La bonne lecture du terrain est donc indispensable.

Publicités